Renégocier son crédit immobilier est une alternative permettant de profiter des taux d’intérêt actuellement très attractifs.

Renégocier son crédit immobilier : réduire le coût de ses mensualités et retrouver un bon équilibre financier

Il y a quelques années de cela, vous avez contracté un crédit immobilier annexé à un taux d’intérêt entre 5 à 6%? Durant une discussion avec quelques amis, vous avez découvert que les taux d’intérêt actuellement pratiqués sur le marché varient entre 3,75% à 4%? Il est peut-être temps d’envisager une renégociation de votre crédit immobilier pour profiter des taux actuellement très bas, qui frôlent même les records historiques.

Si vous envisagez cette alternative, deux possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez diminuer la durée de votre crédit immobilier ou réduire le coût de vos mensualités. Pour demander une renégociation de votre crédit immobilier, vous pouvez vous adresser à deux entités différentes à savoir la banque ou à un autre organisme de crédit concurrent. La plupart des banques savent que si elles n’accordent pas la requête de leurs clients, elles risquent de les perdre.

Pourtant, autoriser une négociation de crédit immobilier ne leur est pas favorable puisqu’elles sont obligées de baisser les taux d’intérêt ce qui conduit conséquemment à une baisse sur leurs bénéfices. Quoi qu’il en soit, vous devez toujours mettre en avant la relation gagnant-gagnant pour que l’établissement accepte votre demande. Dans le cas où votre banque se montre réticente à l’idée d’une négociation, il ne vous reste plus qu’à contacter un autre établissement concurrent.

La méthode dans ce cas consiste à contracter un nouveau prêt qui servira à rembourser le crédit immobilier initial. La différence est que cette fois-ci vous pourrez profiter des taux d’intérêt bas appliqués sur le marché. Des économies significatives sont donc à la clé.

Mais attention, s’orienter vers cette alternative nécessite quelques formalités et contraintes. Par exemple, vous devez rétablir la relation bancaire. De même, vous êtes dans l’obligation de vous rééquiper des produits et services d’épargne, car un établissement banquier ne souhaite pas mettre en place une relation sans que le demandeur ait souscrit aux différents services.