Un ennui financier se produit, et tout à coup c’est la descente aux enfers. Après un licenciement par exemple, la perte de revenus causée par cet incident peut vous empêcher d’honorer toutes vos dettes, et surtout vos mensualités de crédits. Et comme vous le savez, après deux mois sans payer, vous risquez l’inscription au fichier des mauvais payeurs, soit le FICP. Alors n’attendez pas de vous retrouver dans cette situation et agissez ! Un rachat de crédits fait à temps vous permettra de ne pas vous enfoncer dans l’abîme du surendettement, en réduisant votre mensualité de 60% !