Comme chaque année à cette période, c’est l’heure des impôts, les Français devront remplir leur déclaration de revenus. Mais cette année, quelques changements fiscaux à ne pas négliger font leur apparition. Explications.

Impôts 2014 : barèmes

L’un des premiers changements non négligeable des impôts 2014 est le déblocage du barème de l’impôt sur le revenu. En effet, les tranches de revenus auxquelles s’apposent les différents taux de l’impôt n’avaient pas évolué depuis 2012 dû à l’inflation.

Cette année, ce barème s’est vu connaître une augmentation de 0.8%. Cela permettra à certains ménages dont les revenus n’ont pas augmenté de payer moins d’impôt et permettra à d’autres de ne pas changer de tranche de revenus.

Impôts 2014 : plafonds

Autre changement significatif pour les impôts 2014, le plafond du quotient familial a été amplement revu à la baisse. En effet, cette année, la somme maximale que l’on pourra déduire passe de 2300 à 1500 euros par demi-part. Cette mesure à pour but de toucher principalement les ménages les plus aisés.

C’est également le cas pour le plafond des niches fiscales. En effet, le montant amassé qui peut être défiscalisé grâce aux niches fiscales a été divisé par deux pour les impôts 2014. En 2013, 18 000 euros et 4% du revenu imposable étaient cumulables, cette année seuls 10 000 euros pourront être accumulés.

Cependant, le quotient familial ou les donations aux associations caritatives ne seront pas comptabilisés dans cet autre changement pour les impôts 2014.