Il faut savoir que la législation en matière de crédit protège le consommateur, et demeure de plus en plus stricte à ce sujet. Et l’un des droits capitaux, est bien sûr le délai de rétractation. Tout comme pour la vente par correspondance, vous pouvez tout à fait changer d’avis après la signature d’une offre de prêt. Ce délai varie en fonction des entreprise : il est au minimum de 7 jours, mais peut aller jusqu’à 30 jours dans certains cas. Une fois la somme restituée, vous n’aurez rien de plus à rembourser en vous rétractant. Cela vous permet de ne pas vous mettre la pression lors d’une signature !