L’un des nombreux avantages attribués au prêt sur gage porte sur le fait qu’il s’adresse à tous types d’emprunteurs.

Si le prêt sur gage est souscrit auprès du Crédit Municipal, l’emprunteur n’a pas besoin de justifier ses revenus ni ses capacités de remboursement. Il lui suffit tout simplement de remettre un justificatif de domicile et une pièce d’identité qui sont indispensables pour l’établissement du contrat nominatif.

Prêt sur gage : Quelques règles à respecter

Par exemple, quand un homme vient déposer un bijou de femme, il doit obligatoirement présenter la pièce d’identité du propriétaire ou une procuration rédigée par celle-ci. Cette vérification systématique de l’identité de l’emprunteur est indispensable pour éviter les éventuelles fraudes.

Concernant le montant accordé, un emprunteur peut demander entre 30 euros et 1 million d’euros, toujours en fonction des objets utilisés en garantie. Avec des crédits classiques, il est impossible d’obtenir de telles sommes d’argent.

Si le prêt sur gage concerne d’autres types de crédits gagés sur un privilège d’hypothèque de denier ou sur une hypothèque, il faut que l’emprunteur présente des justificatifs de propriété du bien immobilier utilisé à titre de gage. Le cas échéant, il peut garantir son crédit au moyen d’un nantissement ou d’une caution.

Toutes les catégories socio-professionnelles peuvent s’engager dans un prêt sur gage immobilier :

  • Artisans
  • Salarié
  • Gérants d’entreprise
  • Fonctionnaire
  • Intérimaire
  • Professionnels libéraux etc…

Les personnes inscrites aux fichiers FICP ont même la possibilité d’accéder à ce crédit s’il est souscrit auprès du Crédit Municipal. En revanche, elles ne peuvent pas contracter des prêts immobiliers ou des prêts à la consommation si elles sont fichées. Si elles le souhaitent, elles peuvent demander un rachat de crédit, mais à condition qu’elles disposent d’un bien immobilier qui pourra servir de garantie. Sans cette condition, impossible pour elles d’obtenir l’accord de la banque.