La ministre des Logements a déclaré un renforcement de la taxe sur les logements vacants.

Ainsi, les logements vacants non meublés feront l’objet d’une taxe annuelle annexée à un taux qui dépend de la durée du séjour.

bauisse-taux-credit-pret-immobilierLe durcissement de la taxation a pour objet de pousser les propriétaires à vendre leurs maisons ou au moins à les mettre sous location. La nouvelle taxation sera valable sur les logements vacants depuis un an ou plus. Si un propriétaire ne veut pas que son logement soit considéré comme vacant, il doit prendre les mesures nécessaires afin que ce dernier soit habité durant 90 jours minimum.

Quoi qu’il en soit, au moyen de ce projet de loi, le crédit hypothécaire retrouve ses lettres de noblesse. En effet, comme indiqué, cette nouvelle taxe a pour objectif d’inciter les propriétaires à vendre leurs biens.

Or, comme on le sait, la plupart des Français font appel à un prêt pour financer l’achat d’un bien immobilier.

Un crédit hypothécaire pour racheter un logement vacant

Avec ce projet de loi, le crédit hypothécaire sera donc extrêmement plébiscité par les acheteurs. En plus, les taux d’intérêt pratiqués actuellement sur le marché sont extrêmement intéressants.

Avec la baisse record des taux, c’est donc le moment idéal pour concrétiser un projet immobilier. D’autant plus qu’avec la chute dans la production de crédit, les banques se montrent plus clémentes envers leurs clients et proposent des conditions d’accès aux crédits beaucoup plus flexibles.

Les clients qui ont un bon dossier pour leur part n’auront aucun mal à obtenir un prêt. On entend par « bon dossier », un emprunteur qui bénéficie d’un bon taux d’endettement, d’un apport personnel suffisant et d’une situation financière saine autrement dit qui n’est pas fiché à la Banque de France.