Le prêt sur gage doit son succès aux nombreux avantages qu’il apporte aux emprunteurs. Avant de souscrire à un crédit, il est nécessaire tout d’abord de vérifier ses capacités de remboursement.

Le prêt sur gage,un financement qui a le vent en poupe

Il s’agit là d’une véritable priorité. D’ailleurs, rares sont les banques qui osent prendre le risque d’accorder un crédit à un individu qui ne dispose pas du taux d’endettement requis qui est de 33%.

Néanmoins, même si un individu affiche le taux d’endettement idéal et une bonne capacité de solvabilité, cela n’indique pas qu’il est à l’abri des incidents de vie. En effet, nombreuses sont les personnes solvables qui ont souscrit à des crédits, mais qui au final font face à d’importantes difficultés financières pour assurer le remboursement et cela à cause de la perte d’emploi, du décès d’un conjoint, d’une maladie et autres accidents de la vie. Elles se retrouvent avec une montagne de dettes qui s’accumulent au fur et à mesure que le temps passe.

Pour éviter de se faire harceler par ses créanciers et les éventuelles poursuites judiciaires, il est préférable de se protéger en garantissant un crédit avec des biens mobiliers ou immobiliers. Le principe du prêt sur gage consiste justement à bénéficier d’un crédit à condition de présenter une garantie. Cette dernière a pour objectif de protéger les créanciers en cas de défaillance de paiement de la part du débiteur.

Si l’emprunteur ne parvient plus à rembourser ses dettes, les créanciers saisissent les biens gagés pour les revendre par la suite. Les sommes récoltées leur serviront à titre de dédommagement. En pratique, il existe deux catégories de prêt sur gage.

Le premier type de prêt sur gage est celui qui est contracté auprès du Crédit Municipal. Le second prêt sur gage est un crédit garanti par un bien immobilier via un privilège de prêteur deniers ou une hypothèque. Il est tout aussi possible de garantir un prêt avec un nantissement ou par l’intermédiaire d’une caution.