En règle générale, lorsqu’un client veut faire une renégociation de crédit, il faut au préalable consulter son banquier. La première démarche consiste donc à prendre rendez-vous auprès de celui-ci.

Quelques recommandations avant de solliciter un courtier spécialisé en renégociation de crédit

Les établissements bancaires ne versent aucune rémunération à un courtier si le dossier qu’il soumet appartient à un individu qui est déjà client de la banque. L’intermédiaire contactera d’autres établissements que la propre banque de son client. Rien n’indique qu’ailleurs les offres proposées sont plus intéressantes.

Après avoir consulté son banquier, le client dispose de toutes les références concernant les assurances et les taux d’emprunt. Il peut par la suite mandater un courtier puis sélectionner l’offre la plus intéressante en toute connaissance de cause.

Il faut aussi savoir qu’une renégociation de crédit n’aboutit pas toujours aux résultats escomptés même si on passe par un courtier. Concrètement, les emprunteurs ne dénicheront pas forcément l’offre la plus attrayante en choisissant les prestations d’un courtier. D’ailleurs, cela a été prouvé. Le fait est que si un emprunteur présente un dossier de qualité moyenne, même un intermédiaire aura du mal à négocier une baisse des taux d’intérêt. Par contre, si le dossier est difficile ou que le client présente un dossier de qualité, l’IOB devient un allié de taille.

Pour le premier cas, le courtier réalisera différentes démarches auprès des sociétés financières spécialisées. Pour le second cas, il fera de son mieux pour que le client obtienne les conditions les plus intéressantes. Attention cependant, il faut rester prudent. Le fait est que la renégociation de crédit en vue d’une restructuration de tous les emprunts en cours peut être un engagement lourd étant donné que la durée de remboursement est rééchelonnée.

Même si la baisse des mensualités est effective, la renégociation de crédit peut toujours peser sur les finances d’un ménage.