Nous sommes embrigadés dans une société qui se veut mince. Prenez n’importe quel magazine people, les couvertures sont toujours avec des femmes dont les rondeurs et les formes sont inexistantes. De plus en plus de femmes veulent s’apparenter à ce qu’elles voient sur les couvertures de ces revues, et pour qu’elles y ressemblent au plus haut point, certaines n’hésitent pas à passer sur le billard. Elles ont recours à la magie du bistouri pour une somme totalement « dérisoire » qui nécessite des années d’endettement avant de voir la fin du remboursement. Un crédit est nécessaire à la transformation de ces femmes en quête de minceur, et elles n’hésiteront pas à s’endetter pendant quelques années pour retirer tout complexes et pour être belle aux yeux de leur bien aimé.